DOLPHINS KEPT AND BORN AS LIVELONG SLAVES 


Dolphins still tortured in Germany (english and french text) 

Exposed out of water for years, Iris’s fin is drying… 

In the dark cold Duisburg Zoo‘s aquarium, Iris and Ivo, the two former 
last Antwerp’s dolphins, are still alive. 
They recently had to cope with important significant health problems. 
Both of them seem to have get a cold during this winter but it's OK now. 
On the other hand, Ivo is still obliged to swallow by force four litres 
of fresh water each days, two times a day. Dolphins are not supposed to 
drink but we know that Ivo is suffering a serious kidneys’ problem since 
Antwerp Zoo’s time. 

Iris receives also special care, but for other reasons. 

Each day, twice per day, trainers smear her dorsal fin and her back with 
Vaseline, undoubtedly because Iris did not plunge any more for a much too 
long time. 

Permanently floating at the surface of her little basin like a dead log, 
she exposes the top of her body to the fresh air, so her skin is 
desiccating, exactly like the skin of a stranded dolphin. 

She doesn’t move. But she lives. 

At he age of 33, she doesn't give up. 
Is it a good thing for her in such life conditions? 
Maybe. As for Keiko, let’s respect the decisions of Iris who is an 
intelligent and autonomous marine mammal. Perhaps it is the presence of 
the funny small Duke who brings some light to Iris, maybe is it her 
attachment to her son Ivo ... 

Who knows ? Any how, Iris seems to have decided to stay alive as long as 
possible and as if it is her choice, we must respect it. 

The four other dolphins are well. 

Among them, Little Duke, the captive-born son of Pepina and Ivo, who is 
now sixteen months old. He is already sexually teasing the females, as do 
all the small calves in the seas. 
Of course, there is a difference. His playmates will be always the same 
ones, his mother, his sisters, his old grand ma who never moves out of 
her water hole and the huge terrifying dominating male Ivo. 

One day, of course, if he ever survives, Duke will have to leave this place 
for another facility, where he will be separated forever from his mother 
and family y for ever. 
If he ever survives... 


Full story : 
http://www.dauphinlibre.be/iris2.htm 

_____________ 
Y.Godefroid 
Brussels 
Website "Dauphins Libres et Dauphins Captifs" 
http://www.dauphinlibre.be/ 
http://www.dauphinlibre.be/homeeng.htm 

See also : 
Worldwide List of Dead Captive Cetaceans 
http://www.captivitystinks.org 

--------------------- 

A force d'être exposé hors de l'eau, l'aileron d'Iris se dessèche... 

Au Zoo de Duisburg, Iris et Ivo, les deux derniers dauphins d'Anvers, 
sont toujours bien vivants. 
Ils connaissent cependant d'importants problèmes de santé. 
Tous deux semblent avoir eu froid cet hiver et attrapé un rhume, mais 
leur état de santé est revenu à la normale, en tous cas à ce niveau. 

Il n'empêche que Ivo doit encore absorber tous les jours ses quatre 
litres d'eau douce, au cours de deux séances quotidiennes certainement 
pénibles pour lui. 
En principe les dauphins ne boivent pas mais comme on le sait, Ivo soufre 
d'un grave problème de reins depuis le temps du Zoo d'Anvers, où ce 
problème, prétend Duisburg, n'aurait pas été détecté. 

Iris, elle aussi, reçoit des soins spéciaux mais pour d'autres raisons. 
Chaque jour, deux fois par jour, il faut enduire son aileron dorsal et 
son dos avec une pommade à base de vaseline, sans doute parce que cette 
malheureuse ne plonge plus sous la surface depuis trop longtemps. 

Flottant en permanence à la surface de son bassin minuscule à la façon 
d'une bûche, elle expose forcément le haut de son corps à l'air libre de 
manière excessive. De ce fait, sa peau se dessèche, exactement comme 
celle d'un dauphin échoué. Il suffit de regarder la photo que nous avions 
prise d'elle dès 1999 pour comprendre l'origine de ce "problème cutané". 

Mais elle vit. Elle tient bon. A l'age de 33 ou 34 ans, elle continue sa 
grève des shows au finish, choquant exemple de ce qu'un dauphin ne 
devrait jamais devenir... 
Une épave. 

Est-ce un bien pour elle de vivre dans de telles conditions ? Oui, sans 
doute. 
Comme pour Keiko, respectons les décisions de ces êtres intelligents et 
autonomes que sont les dauphins Tursiops. 
Peut-être est-ce le petit Duke, si joyeux, si comique, qui lui apporte un 
peu de lumière, peut-être est-ce son amour pour son fils Ivo... 
Quoiqu'il en soit, Iris semble avoir décidé de tenir jusqu'au bout. C'est 
un choix qu'il nous faut respecter. 

Les quatre autres dauphins - Pepina, ses filles et Duke, le dernier né - 
vont apparemment bien. 
Le petit Duke totalise aujourd'hui seize mois de vie captive. 
Comme tous les delphineaux du monde, sexuellement très précoce, il est 
déjà en train de lutiner les femelles de façon explicite. 
Sauf qu'ici, ses compagnons de jeu seront toujours les mêmes, sa mère, 
ses deux sœurs, sa vieille "grand mère" qui ne bouge plus jamais de son 
trou et le grand mâle dominant Ivo, dont il doit avoir peur. 

Un jour, bien sûr, s'il survit, Duke devra quitter ce lieu pour un autre 
delphinarium, où il sera à jamais séparé de sa mère et des siens. 
En mer libre, les dauphins retrouvent régulièrement leur mère et leur 
famille une fois qu'ils ont atteint l'âge adulte. 
Ce ne sera pas le cas de Petit Duke. 

L'histoire complète d'Iris et d'Ivo en page : 
http://www.dauphinlibre.be/iris.htm